Dans la peau d’un migrant

Évaluation de « Dans la peau d’un migrant »

Dans la peau d'un migrant

Dans la peau d’un migrant – Arthur Frayer-Laleix

Première publication : 2017

Note globale : starstarstarstar
Aventure : starstarstar
Survie : starstar
Nature : starstar
Rédaction : starstarstarstar

amazon

Chronique de « Dans la peau d’un migrant »

Ce livre constitue la 2ème enquête d’Arthur publiée dans un livre – suite à « Dans la peau d’un maton« . Si certains déploraient l’absence de recul et de travail de recherche en dehors de l’aspect infiltration sur son expérience en tant que gardien de prison, il ne pourra pas en être question ici. En fait, Arthur a pris le parti de se grimer en migrant pour accéder aux informations ou aux vérifications dont il avait besoin mais il a aussi rencontré et discuté avec les différents acteurs des migrations clandestines… Les deux aspects se complètent pour donner une vision globale de ce monde parallèle

Le titre complet est « Dans la peau d’un migrant : De Peshawar à Calais, enquête sur le « cinquième monde »« . Contrairement à ce que l’on pourrait penser, l’objectif n’est pas de présenter une migration clandestine réussie du Pakistan en France mais de présenter les différentes étapes des migrants de façon générale en prenant quelques exemples :

  • Pakistan : Arthur partage le quotidien d’une famille et enquête sur les motivations / les attentes des candidats au départ. Il rencontre également un homme qui organise les départs.
  • Turquie : Arthur rentre dans la peau d’un migrant pour découvrir comment il peut trouver un toit, manger et survivre s’il venait d’attendre ce pays. Il y fait plusieurs rencontre et s’aperçoit que nombreux sont les migrants à s’arrêter en route – sans atteindre leur destination prévue initialement.
  • Bulgarie : Arthur rentre de nouveau dans la peau d’un migrant pour vérifier comment il serait reçu s’il avait passé illégalement la frontière… il va vivre une aventure plutôt angoissante.
  • France : Arthur repasse en mode enquête et montre comment la filière de l’immigration clandestine fonctionne à Calais.

Si je ne mets pas 5 étoiles, c’est parce que le livre est un peu éloigné de la thématique principale du blog. Mais il les mérite par rapport à son aspect de document informatif.

Félicitations à l’auteur et vivement la prochaine enquête !

 

 

Les commentaires sont clos.